Journal intime d'un vampire
(Vampire journals)


Film fantastique gothique

Ted Nicolaou

1997

David Gunn, Jonathon Morris,
Kirsten Cerre


Zachary, ayant détruit son maître, est désormais un vampire solitaire et renégat. Il n'a qu'une aspiration : détruire tous les vampires ayant un lien avec son maître. Sa quête le mène en Europe de l'Est, dans une ville où le maître vampire, Ash, est très puissant. Celui-ci a des vues sur Sofia, une mortelle virtuose du piano. Malgré les avertissements de Zachary, Sofia accepte de se rendre au " Club Muse ", l'antre du maître vampire.

Le réalisateur a décrit un univers vampirique avec la série de quatre films " Subspecies " et le film " Decadent evil ". Ce monde est repris dans ce film avec une ambiance plus sophistiquée et urbaine. On apprend que le maître de Ash n'est autre que Radu, le vampire des autres films du réalisateur. Les effets spéciaux sont réussis malgré un budget limité.

Zachary n'ayant pas choisi de devenir un vampire, cent ans auparavant, rejette totalement sa nature. Il est devenu un féroce chasseur de vampires. Il est tiraillé entre ses instincts de tueur et la pitié qu'il éprouve toujours pour ses proies humaines. Il attaque les autres vampires lorsqu'ils chassent ou s'abreuvent : c'est à ce moment que les vampires sont vulnérables, tous leurs sens étant tournés vers leur victime. Les vampires peuvent se téléporter, et le pouvoir de leur esprit est proportionnel à leur âge. Ash s'est allié avec une humaine qui assure sa protection durant la journée, car la lumière du soleil est fatale aux vampires. Durant la journée les vampires reposent tels des cadavres et le poids des années les rattrape : Ash, ayant plusieurs siècles d'existence, ressemble alors à un corps desséché. Le " Club Muse " est un lieu où les vampires s'abreuvent d'humains consentants (leurs morsures devenant alors comme une drogue). Ash veut à tout prix assurer son pouvoir sur ses serviteurs humains mais surtout sur les vampires qu'il a créés. Il a décidé que ses vampires ne chasseraient plus sans son accord. Parfois certains vampires, ne contrôlant plus leur soif, tuent leur partenaire humain.

Les quelques flash-back sur la vie de Zachary sont bienvenus, rendant l'histoire plus riche. On est vite conquis par l'élégance générale de ce film : la musique classique, les décors somptueux, la photographie impeccable et les jeux de lumière recherchés. Ces vampires d'un autre temps se veulent sophistiqués mais leur nature bestiale ressort lorsqu'ils cèdent à leurs instincts. Malgré ses accents romantiques, " Vampire journals " reste un film d'horreur. On y rencontre des vampires égoïstes n'ayant plus rien d'humain. Les acteurs sont convaincants et charismatiques.


Decadent evil
Subspecies
Subspecies 2 : Bloodstone
Subspecies 3: Bloodlust
Subspecies 4: Awakening