Les vampires du désert
(The forsaken)


Road movie fantastique

JS Cardone

2001

Kerr Smith, Brendan Fehr


Sean a pris une semaine de congés pour se rendre au mariage de sa sœur en Floride. Rapidement, les ennuis s'enchaînent : un pneu crevé puis la perte de son portefeuille. Sean prend en stop Nick, un jeune homme qui semble sympathique. Ce dernier vit au jour le jour avec une attitude assez pessimiste sur l'avenir. Un soir, ils croisent un groupe de quatre jeunes qui les mettent mal à l'aise. Plus tard, ils prennent en charge une jeune fille en état de choc. Nick annonce qu'il sait très bien de quoi elle souffre.

Dans ce film, le vampirisme est un disfonctionnement du sang provoqué par un virus que les vampires transmettent à leurs victimes en les mordant. L'origine des vampires remonte au temps des croisades. Neuf chevaliers rescapés d'une bataille, auraient rencontré Abadon, un envoyé du royaume des ténèbres, chargé de récupérer des âmes pour le compte de Satan. Huit chevaliers acceptèrent un pacte d'immortalité et le scellèrent en tuant le neuvième et en s'abreuvant de son sang. Depuis, ils furent nommés les abandonnés, contraints à chasser la nuit pour boire du sang humain. Il ne resterait que quatre des vampires originels. Ils ne peuvent être détruits que sur un sol sacré, par décapitation ou par exposition à la lumière du soleil. Nick a reçu d'un docteur un mélange spécial qui ralentit les effets de la mutation. D'une semaine en temps normal, les effets peuvent être contenus pendant deux ans. Les vampires sont plus forts que les humains et possèdent un lien télépathique avec leurs victimes et leurs disciples. Kit, le maître vampire, se fait conduire et protéger par une goule. Pendant la journée, les vampires se réfugient dans le coffre de leur voiture (original !) ou dans des chambres de motel.

Certains dialogues sont marrants et les personnages de ce road movie sont assez pittoresques. Le groupe de vampires est assez inquiétant et ne fait pas dans la dentelle quand il attaque ses proies. On est facilement plongé dans le basculement de la petite vie tranquille de Sean à une course endiablée pour survivre. Ce petit film, très efficace, est une bonne adaptation moderne du mythe.