Du sang pour Dracula
(Dracula cerca sangue di vergine...
e mori di sete !!!)



Film érotique décalé

Paul Morrissey

1974

Udo Kier


Au début du 20éme siècle, le Comte Dracula est sur le point de s'enfermer pour l'éternité dans son cercueil. La dissolution des mœurs ayant gagné la Roumanie, il n'arrive plus à trouver des vierges pour assurer son existence. Anton, son fidèle et optimiste serviteur, lui suggère de se rendre en Italie (ce pays, étant très catholique, doit encore regorger de jeunes filles pures). Dans une auberge, ils sont mis sur la piste d'une famille italienne aristocratique dont les quatre filles sont célibataires.

Udo Kier joua également dans de nombreux films vampiriques comme " Spermula " (!), "Blade", " Modern vampires ", " L'ombre du vampire ", " Dracula 3k " ou encore " Bloodrayne ".

Dracula peut sortir durant la journée, mais il préfère éviter de rester trop longtemps exposé à la lumière directe du soleil. Etant invité dans une famille d'humains, il ne peut décemment pas occuper son cercueil (qu'il a tout de même apporté avec lui !). Les autres membres de sa famille, ne pouvant pas s'adapter à cette nouvelle époque, se sont éteints à jamais. Le Comte n'a pas de reflet et est obligé de se maquiller pour atténuer sa pâleur cadavérique. Il ôte la croix suspendue dans sa nouvelle chambre, ne pouvant supporter sa vision. Il n'aime pas l'ail et se plaint de la cuisine italienne qui en abuse. Les femmes qu'il a mordues deviennent ses marionnettes. Le sang des filles impures le rend très malade.

La prestation hallucinée d'Udo Kier est réussie et nous propose le Comte sous un jour nouveau. Obligé de se déplacer en fauteuil roulant, il est extrêmement affaibli et pathétique. L'idée de cette nouvelle vision du mythe est originale, on peut tout de même regretter les choix du réalisateur : l'érotisme est mis en avant au détriment d'une réelle suite au scénario. Le rythme est lent sauf la fin qui est au contraire très violente, voire hystérique. La fin de Dracula est alors grotesque, le côté parodique et ironique étant mis en avant (avec le cercueil sur le toit, les remarques désespérées du Comte et son régime alimentaire végétarien). Le réalisateur nous présente une critique sociale où le jeune serviteur de la famille aux idées révolutionnaires est en totale opposition avec les aristocrates décadents voués à l'extinction. Le vampire, dépassé et dégénéré, est également voué à disparaître. Malgré une réalisation soignée, une prestation parfaite d'Udo Kier et de bonnes idées, ce film reste étrange et dérangeant. Il oscille entre le chef d'œuvre novateur et le nanar sans consistance !


Blade
Bloodrayne

Dracula 3k
Ombre du vampire, l'

Les acteurs célèbres
Udo Kier