Joe


Bande dessinée poétique

Olivier Boiscommun

1999

Le cycliste


Joe, jeune garçon renfermé, se fait griffer par une chauve-souris. Il change alors de comportement et devient agressif. Son père et sa camarade essayent de l'aider et de comprendre son attitude.

Les décors sont recherchés, un vrai travail de peinture à été fait. La bande dessinée est en noir et blanc.

Des ailes de chauve-souris apparaissent dans le dos de Joe, mais elles ressemblent plus a des ombres qu'à d'authentiques ailes. Le jeune garçon arrive tout de même à voler.

L'auteur a sans doute voulu développer une ambiance ou une symbolique (passage de l'enfance à l'adolescence ?) mais au final le récit manque cruellement d'une trame et les personnages de réelles motivations. L'histoire est confuse, brouillonne, donnant l'impression de lire une ébauche de scénario. Je ne suis ni convaincue ni touchée par une quelconque poésie dans cette bande dessinée…