Brotherhood : le pacte
(The brotherhood)


Film d'horreur gentillet

David Decoteau

2001

Samuel Page, Bradley Stryker


Dan, qui vient de débarquer dans une nouvelle université, rencontre Chris, son colocataire. Chris a tout pour devenir populaire et il est rapidement remarqué par Devon, le leader de la fraternité " Alpha Thêta Omega ". Chris se sent mystérieusement attiré par Devon et commence à changer de comportement.

Le réalisateur s'est spécialisé dans ce genre de films d'horreur gentillets pour ados. Sa particularité est d'utiliser une esthétique ouvertement gay, multipliant les scènes où ses acteurs prennent des douches ou se baladent en slip ! Le sang, tout comme le sexe, restent cependant suggérés.

La lumière du jour n'est pas un inconvénient pour les vampires de la fraternité. Quand ils se déplacent sur le campus (généralement au ralenti, ça fait plus cool !), ils portent des lunettes de soleil mais peuvent vivre comme les autres étudiants. Ils ont trouvé la clef de l'éternelle jeunesse en changeant de corps tous les cents ans. En acceptant de boire le sang de Devon, Chris tombe sous sa domination.

Si ce film de série B est bien sûr à prendre au second degré (les dialogues sont d'une pure niaiserie !), il reste quand même plaisant. Devon, le vampire en chef est charismatique et convaincant. Brotherhood est peut-être le plus réussi des films de Decoteau, souvent construits de la même manière.