Dracula


Roman fantastique

Bram Stoker

1897

Hachette


Jonathan Harker, jeune clerc de notaire, part en Transylvanie conclure une vente avec le Comte Dracula. Les villageois essayent de le dissuader d'aller sur les terres du Comte, mais Harker prend leurs avertissements pour de la simple superstition locale. Le cocher du Comte vient alors le conduire au château. Son comportement est des plus étranges, il s'arrête sans arrêt et se dirige vers de petites flammes bleues qui s'échappent du sol. Plus tard il se rend compte qu'il est prisonnier dans ce mystérieux château, où le Comte vit sans aucun domestique…

Ce roman a donné lieu à énormément d'adaptations plus ou moins fidèles, sur tous les supports. Bram Stoker était très perfectionniste : n'étant jamais allé en Transylvanie, il passait ses journées à étudier au British Museum. Pour le personnage de Dracula, il s'est inspiré d'un prince roumain historique : Vlad Dracul Tepes. Dans ce roman, Stoker a largement utilisé les sciences et les techniques médicales émergentes de l'époque : phonographe, sténographe, télégraphe, psychiatrie, hypnose, transfusions sanguines... La technique d'écriture qui en résulte est remarquable : on y trouve des journaux intimes, des lettres, des coupures de presse, un journal de bord, des messages enregistrés.


Si Stoker s'est basé sur le vampire folklorique, il a surtout enrichi le personnage de nouvelles caractéristiques qui firent de Dracula le vampire de référence. Le Comte a les oreilles pointues, de longues canines, les paumes velues et très mauvaise haleine ! Doté d'une force surhumaine, il ne projette pas d'ombre, ne se reflète pas dans les miroirs, et a une aversion pour les objets religieux et l'ail. S'il est incapable de traverser l'eau courante ou de pénétrer dans une demeure sans y avoir été préalablement invité, Dracula peut cependant se transformer en chauve-souris, en loup ou en brume, se déplacer sur les murs tel un reptile, contrôler la météo et même se téléporter (à midi et au coucher du soleil). Capable d'hypnotiser les humains (mais également de commander aux animaux : loups, chevaux, rats…), Dracula rajeunit au fur et à mesure qu'il se gorge de sang et établit un lien télépathique avec ses proies.

Si une victime boit le sang du vampire puis meurt, elle revient alors en l'état de " nosferatu " (non-mort, comme lui). Bien que légèrement léthargique le jour, il peut circuler au soleil mais ses capacités en sont amoindries (par exemple, il ne peut pas changer de forme). Pour se régénérer, il doit se reposer dans la terre de ses ancêtres. Si une branche de rosier posée sur son cercueil l'empêche d'en sortir, il faut, pour le détruire, lui percer le cœur (avec un pieu, un couteau ou une balle bénite) puis lui couper la tête et remplir sa bouche d'ail !

Dans la vision de Stoker, le vampire n'est plus un paysan difforme et repoussant tout droit sorti de sa tombe, mais un aristocrate. Ce n'est pas seulement le besoin de sang humain qui le rend monstrueux mais surtout le Mal qu'il incarne. Dracula souhaite acquérir des connaissances modernes pour partir à la conquête d'une terre nouvelle (et de sang neuf !).

Dans les campagnes de Transylvanie, la nuit de la Saint-Jean est réputée propice à la découverte de trésors (signalés par une petite flamme bleue), mais c'est aussi une nuit néfaste où les mauvais esprits hantent la région. Dracula n'ayant aucun mal à braver ces dangers, c'est ainsi qu'il a amassé une fortune considérable.


Si " Le vampire " (de Polidori), " Carmilla " et " Varney le vampire " avaient popularisé le thème au cours des précédentes décennies, Bram Stoker a établi avec ce roman un modèle incontournable ! Son style d'écriture novateur a ajouté du réalisme, du sérieux et de la dynamique au récit. Le sang a beaucoup d'importance dans le roman : il est constamment échangé par tous les personnages. L'affrontement entre les deux mondes est bien rendu : les Anglais victoriens (réfléchis, au sens moral sans faille et utilisant les progrès de leur siècle) font face à un être primitif et barbare. Cet imposant roman, à l'intrigue bien ficelée, est une réelle réussite. Il nous donne une image détaillée et très recherchée du vampire.

Bram Stoker's death ship
Bram Stoker's Dracula (Bargan, Ocampo)
Bram Stoker's Dracula (Cloonan, Reed)
Bram Stoker's Dracula (Fernandez)
Bram Stoker's Dracula (Mucci, Caldwell, Halliar)
Complete Dracula, the
Comte Dracula (Crepax)
Dracula (Hippolyte)
Dracula (Thomas & Mignola)
Dracula (Scafati)
Dracula de Bram Topker (Picsou)
Dracula en 3D
Dracula : le mythe raconté par Bram Stoker
Mastication du vampire dans son tombeau, la
Sur les traces de Dracula
Victorian undead : Sherlock Holmes vs Dracula

Bram Stoker, dans l'ombre de Dracula
Bram Stoker, prince des ténèbres
Dracula (Evelyne Amon)
Dracula (Cassou-Noguès & de Langenhagen)
Dracula (Fanny Deschamps)
Dracula (Jean Marigny)
Dracula (Elizabeth Miller)
Dracula : Guide du centenaire
Dracula : le lexique du vampire
Dracula le vampire, prince des ténèbres
Dracula's Whitby
Enigme des vampires, l'
Fil de l'histoire, au : Bram Stoker
Interprètes de Dracula, les
Journal perdu de Bram Stoker, le
Nombreuses vies de Dracula, les
Poursuite de Dracula, à la

Count Dracula
Dracula (John Badham)
Dracula (Tod Browning)
Dracula (FF Coppola)
Dracula (Bill Eagles)
Dracula (George Melford)
Dracula, l'amour plus fort que la mort
Dracula mon histoire
Dracula Tragedia dell'arte
Dracula 3D
Mystery of Mr Renfield...
Nosferatu (F.W. Murnau)

Amants de la pleine lune, les
Autre Dracula, l'
Bram Stoker's Dracula : the greatest vampire
D : Whitby's darkest secret
Dans le château de Dracula
Demeter
Dracula (Michel Honaker)
Dracula (Fabrice Boulanger)
Dracula (D Marion et J Fleury)
Dracula d'après Bram Stoker
Dracula livre audio (Compagnie du savoir)
Dracula livre audio (Livraphone)
Dracula l'immortel
Dracula mon amour
iDracula
Invitée de Dracula, l'
Je m'appelle Dracula
Je suis le sang
Little book of horror : Dracula
Login : Dracula
Recherche de Dracula : carnet de voyage...
Spectacle de Noël, le

Can you survive ? Bram Stoker's Dracula

Dédicace "Les démons des Carpathes"
Timbre du centenaire


Bela Lugosi
Bram Stoker

Christopher Lee

Oeuvres conseillées pour les débutants
Le studio de la Hammer
Universal Pictures
Vlad Tepes
Whitby