Carmilla


Nouvelle fantastique

Joseph Sheridan Le Fanu

1871

Flammarion


Alors que Laura et son père se promènent aux environs de leur château en Styrie, ils assistent à un accident de carrosse. Une passagère leur demande de garder sa fille Carmilla, celle-ci étant trop faible pour poursuivre le voyage. Etrangement, les deux jeunes filles se reconnaissent, car elles avaient fait le même rêve dans leur enfance. Laura est partagée entre son attirance et sa répulsion pour cette mystérieuse Carmilla, qui a d'étranges habitudes et de fréquents changements d'humeur. Plus tard, Laura découvrira un ancien portrait de la comtesse Mircalla Karnstein, sosie de Carmilla.

C'est un des textes fondateurs de la littérature vampirique, ayant notamment influencé Bram Stoker pour l'écriture de Dracula. De nombreux films et bandes dessinées mettent en scène le personnage de Carmilla, s'attachant au côté lesbien de l'histoire.

Cette collection " Etonnants classiques " propose des dossiers complémentaires. On trouvera dans cet ouvrage une présentation de Le Fanu, des photos de films liés à l'œuvre, ainsi que des extraits et études de textes mettant en scène des femmes vampires.


Carmilla se transforme en un grand félin lorsqu'elle approche ses victimes (uniquement des femmes) au cœur de la nuit. Elle a la faculté de passer à travers les portes et les murs. Elle supporte la lumière du jour mais ne se montre qu'en début d'après-midi. Elle déteste tout ce qui se rapporte à la religion et ne supporte pas les cantiques chantés durant les enterrements. Dotée d'une grande force, elle peut immobiliser et même paralyser ses adversaires.

Le mythe populaire du vampire connut son apogée au 16ème et 17ème siècles, tandis que le vampire fit son apparition en littérature au 18ème siècle. Ces récits s'inspiraient des romans gothiques et du Romantisme. De nombreux écrivains mirent en scène des monstres " au féminin ", pour jouer de leur double identité : la femme vampire dissimule sa véritable nature derrière une apparence inoffensive. Ici, grâce à sa beauté innocente, sa douceur et sa courtoisie, Carmilla gagne immédiatement la confiance de ses hôtes.


Bien que cette nouvelle ait été rédigée durant la période victorienne où le puritanisme régnait, l'érotisme est omniprésent et sans équivoque. Carmilla est une vampire langoureuse, qui charme ses proies et aime les savoir amoureuses d'elle. Alors qu'on s'attend à des scènes légères entre les deux jeunes filles, les dialogues ambigus et dérangeants de Carmilla donnent une ambiance pesante au récit.

Carmilla, la femme vampire
Crypte du vampire, la
Et mourir de plaisir
Lust for a vampire
Mariée sanglante, la
Sévices de Dracula, les
Styria
Vampire lovers, the

Songe d'Ophélie, le
Carmilla (Mazzanti)
Carmilla (Terzo)
Chat noir, le