Prédateurs


Jeu de rôle

Philippe Chauvel, Olivier Gasnier
et Christophe Guy

1990

Flamberge


Dans ce jeu de rôle, les joueurs peuvent incarner des vampires, des déviants (créatures hybrides plus résistantes que les humains et n'ayant pas certaines faiblesses du vampire), ou encore des chasseurs de vampires. Ces derniers peuvent appartenir à deux écoles : la fondation Van Helsing (adepte des méthodes expéditives et religieuses pour se débarrasser des vampires) ou l'organisation " Silver Sunset " (cherchant à étudier le vampirisme pour le bien de l'humanité).

Le jeu est composé de trois livrets : le premier présente les règles, le second propose un tour d'horizon de la mythologie et le dernier fournit deux scénarios. Le tout est rangé dans une boîte en carton, " à l'ancienne ". La mise en page et les illustrations ont un aspect amateur. Le système de règles est classique : caractéristiques, compétences, dons et afflictions. La même année est paru un écran accompagné d'un scénario : " Le vampire d'Hollywood ".

Il existe deux " clans " de vampires : ceux résolument ancrés dans leur époque et proches des humains, opposés aux vampires traditionalistes. Les déviants peuvent faire partie d'un groupe de vampires. Les faiblesses et les pouvoirs vampiriques sont tout à fait classiques (ail, lumière du jour, eau bénite, etc.). Les vampires ayant subit les effets de l'ail ou ayant bu du sang empoisonné (de personnes atteintes de leucémie, du sida…) subissent une dégénérescence continue et sont appelés damnés. Seul le sang d'un ancien vampire pourra leur permettre de recouvrer leurs facultés. La notion d'énergie (cosmique et tellurique) est très importante dans cet univers. Ces énergies permettent aux vampires d'exister et même de changer d'époque en certains lieux précis.

Ce jeu de rôle auvergnat (!), publié avant la gamme de jeux " Vampire la mascarade ", est original. Le monde vampirique y est bien représenté. Les auteurs parlent en détail des pouvoirs et des signes distinctifs des vampires. Pour étoffer leur mythologie, ils présentent aussi quelques PNJ vampires inspirés de personnages historiques réels. L'organisation est efficace et le contenu plaisant à lire.