Les lamentations
de l'agneau
(Hitsuji no uta)


Manga en 7 tomes

Kei Toume

2002-2003

Delcourt


On suit l'histoire de la famille Takashiro, affligée par une malédiction. Au tout début de sa nouvelle condition, le jeune Kazuna remarque qu'il est très mal à l'aise en regardant des objets de couleur rouge. Il se rapproche de sa sœur Chizuna, jeune fille étrange qui vit coupée du monde. Kazuna succombe à l'appel du sang et le médicament qui agit sur sa sœur n'a aucun effet sur lui. Il se retranche de plus en plus de la vie extérieure et décide d'accepter l'offre de sa sœur : habiter ensemble.

Cette oeuvre de sept volumes est assez froide et est très analytique. Par contre, le style de dessin est net et efficace, les illustrations couleur sont proches de belles peintures. Une adaptation (en quatre animés de 28 minutes) est parue en 2003.

L'auteur nous expose une approche nouvelle du thème. Le vampirisme est ici traité comme une maladie sanguine, héréditaire et rarissime, entraînant un besoin irrépressible de boire du sang. Les malades finissent par en mourir ou par perdre la raison. Ils ne sont pas affligés par la lumière.

Les personnages ne sont pas très attachants. Je ne parviens pas à m'impliquer dans cette histoire qui n'en finit pas. L'accent est rapidement mis sur la lourdeur psychologique des personnages, due au poids de leur secret. Seules les scènes de crise sont intéressantes et me réveillent un peu.