Les types de vampires


Introduction

Quel est le point commun entre un aristocratique isolé dans son château transylvanien et des hordes de mutants déformés mettant à sac une ville moderne ? Aussi différents qu'ils puissent être, il peut s'agir dans les deux cas du choix d'un auteur pour présenter le mythe du vampire… Le vampire est en effet une créature protéiforme, dont les descriptions et les caractéristiques varient énormément d'un récit à l'autre. Pour vous aider à vous y retrouver, cet article vous présente les différents archétypes de vampires que l'on peut croiser dans les légendes, la littérature ou encore le cinéma. Chacune de ces descriptions sera accompagnée de quelques exemples d'œuvres mettant en scène des vampires caractéristiques de ce type.


Les vampires antiques

Description :
Les récits antiques, grecs ou romains, étaient peuplés de créatures mythologiques mi-hommes mi-animales. Souvent associées à la sorcellerie, ces créatures hybrides privilégiaient les proies féminines et les enfants. Elles suçaient le sang des mortels et dévoraient souvent leur chair.

Exemples d'oeuvres :
Lyrica, Les prédateurs, La Reine des damnées


La Reine des damnées


Les vampires asiatiques

Description :
En Asie, les morts n'ayant pas reçu de cérémonie funéraire digne de ce nom revenaient en l'état de mort-vivant. D'autres avaient une origine magique. La plupart utilisaient une partie de leur corps pour récupérer le sang de leurs proies. Leur apparence était monstrueuse et sanguinolente.

Exemples d'oeuvres :
Mr vampire, Histoires de fantômes chinois


Les vampires folkloriques

Description :
Dans les croyances et les légendes d'Europe de l'Est, le vampire sévissait dans les milieux ruraux. Ce non-mort, tout droit sorti du tombeau, avait une apparence particulièrement repoussante. Réputé pour propager la peste et les maladies, le vampire s'en prenait à ses proches avec violence. Les vampires slaves se nourrissaient du sang de leurs proies à l'aide de leur langue pointue. Dans la plupart des cas, le vampire étranglait ses victimes. Aux 16ème et 17ème siècles, devant les nombreux cas attestés, les autorités menèrent des enquêtes officielles sur ces épidémies. De nombreux traités d'époque officialisaient ces cas de vampirisme et relataient avec des détails sanglants la destruction des corps des vampires et de leurs victimes contaminées.

Exemples d'oeuvres :
Les wurdalaks, Nosferatu, Où sont passés les vampires ?


Nosferatu (Herzog)


Les demi-vampires

Description :
Dans les légendes d'Europe de l'Est, le demi-vampire (également appelé dhampire dans le folklore rom ou encore vampirovic, vampijerovic ou vampiric dans les langues slaves), est issu d'un père vampire et d'une mère humaine. Cet être hybride profite des forces des vampires sans subir leurs faiblesses. Rejeté par les deux races, il est généralement hostile aux vampires, qu'il juge responsables de sa solitude et de sa damnation. De nombreux charlatans se faisaient passer pour des chasseurs de vampires spécialisés. Les villageois superstitieux, croyant à l'existence des mauvais esprits et des vampires, n'hésitaient pas à faire appel à eux. A l'aide de tours d'illusionnistes, ces faux dhampires faisaient croire qu'ils disposaient de capacités surnaturelles et emprisonnaient - soi-disant - les mauvais esprits dans un récipient.

Exemples d'oeuvres :
Blade, Bloodrayne, D chasseur de vampires


Bloodrayne


Les vampires aristocratiques

Description :
Le vampire littéraire du 18ème siècle, à l'allure gothique et romantique, évoluait dans des récits mêlant le fantastique et l'horreur. Le vampire y est décrit comme un aristocrate qui séduit ses proies, souvent sans remord. Il présentait un fort complexe de supériorité sur les humains et disposait de nombreux pouvoirs surnaturels. Le romancier Bram Stoker a mis à plat les caractéristiques du vampire classique dans son ouvrage " Dracula ", tandis que l'acteur Bela Lugosi a défini son apparence (cheveux noirs gominés, costume noir, grande cape, regard hypnotique) qui est toujours d'actualité. Son accent prononcé d'Europe de l'Est est également souvent repris par les publicitaires. Les femmes vampires de cette époque étaient plus enclines au romantisme.

Exemples d'oeuvres :
Dracula (Stoker), Le vampire (Polidori), Carmilla, Dracula (Browning), Dracula (Badham), Le bal des vampires


Le bal des vampires


Les vampires psychiques

Description :
On évoque parfois certains humains qui, tels des vampires, absorberaient - volontairement ou pas - l'énergie de leurs semblables. Ce terme désigne en fait les personnes qui ont des tendances dominatrices et exercent une grande influence, voire un fort contrôle, de leurs proches. De nos jours, un chef de service tyrannique ou un ami un peu trop collant seront vite rangés dans la catégorie des vampires psychiques ! Dans la littérature, les entités vampiriques sont quant à elles souvent invisibles et se nourrissent de l'énergie vitale ou sexuelle. Ces vampires psychiques étaient surtout développés dans des nouvelles.

Exemples d'oeuvres :
Le horla, La tante de Seaton, La maison du vampire


Les goules

Description :
La goule (ou ghul, ghoul), tire son nom et son origine du folklore perse. Elle est notamment décrite dans les Contes des Mille et une nuits. Ces créatures démoniaques pouvaient prendre une apparence féminine ou la forme d'une hyène, mais restaient reconnaissables à leurs pieds fourchus. Elles hantaient les cimetières où elles pouvaient déterrer et dévorer à loisir les cadavres. Certaines séduisaient les voyageurs pour finir par les dévorer. Dans la mythologie vampirique, les goules désignent habituellement des humains au service de vampires. Ils ont choisi de renoncer à leur humanité en contrepartie d'une longévité supérieure et de certaines capacités. Supportant la lumière du jour, ils sont souvent en charge de la sécurité de leur maître durant la journée. Parfois, les vampires ne donnent pas le choix à leur serviteur. En lui donnant de son sang, le vampire transforme alors l'humain en goule. Certaines goules rapportent des proies au vampire. La plus connue est sans doute "Renfield", personnage du roman de Stoker.

Exemples d'oeuvres :
Rosario + vampire, Vampire vous avez dit vampire ?, Salem, Un vampire à Brooklyn


Rosario + vampire


Les vampires extra-terrestres

Description :
Certains parasites issus de l'espace viennent sur terre pour subsister. De formes diverses, ils se nourrissent généralement de la force vitale plutôt que du sang des humains. La plupart essayent de prendre une apparence humaine pour pouvoir évoluer librement parmi leurs proies. Dans la mythologie de l'écrivain Lovecraft, le vampire stellaire est une entité invisible qui suce le sang de ses victimes par des dizaines de pseudopodes garnis de crocs. Ce n'est que lorsqu'il est gorgé de sang qu'il devient visible.

Exemples d'oeuvres :
Sabella ou la pierre de sang, Lifeforce, Shambleau, La horde du cauchemar


Lifeforce


Les vampires humains

Ces " faux " vampires sont de plusieurs catégories :

- Les tueurs en série (comme le vampire de Düsseldorf) ayant une fascination pour le sang (et souffrant souvent du syndrome de Renfield) prennent plaisir à boire le sang de leur victime ou simplement à le regarder couler.

- Les vampyres sont des personnes attirées par le mythe des vampires. Certains boivent le sang de leur donneur, lui prêtant des vertus. D'autres prétendent se nourrir de l'énergie de leur partenaire.
- Le titre de vampire a également été donné à des figures historiques sanguinaires comme le Prince Vlad Tepes, la Comtesse Bathory ou encore le Maréchal Gilles de Rais.


Les vampires modernes

Description :
A partir des années 80, le vampire devient plus féroce. A la différence de ses prédécesseurs, il n'a aucun mal à s'adapter à la vie moderne et urbaine. Les vampires s'organisent même parfois en une société parallèle dans le plus grand secret. Lorsqu'ils sont en colère ou sur le point de se nourrir, ils révèlent leur vrai visage (traits monstrueux, canines proéminentes, yeux inhumains). Ils considèrent les humains comme de la nourriture.

Exemples d'oeuvres :
Une nuit en enfer, Buffy, Génération perdue, Underworld, La Mascarade


Une nuit en enfer


Bal des vampires, le
Blade
Bloodrayne
Buffy - Saison 1
D chasseur de vampires
Dracula (Browning)
Dracula (Badham)
Génération perdue
Histoires de fantômes chinois
Lifeforce
Nosferatu (Murnau)
Nuit en enfer, une
Reine des damnées, la
Vampires de Salem, les
Underworld
Vampire à Brooklyn, un
Vampires vous avez dit vampires ?
Wurdalaks, les

Carmilla
Horla, le
Sabella ou la pierre de sang
Shambleau
Vampire, le (Polidori)

Dracula (Stoker)
Horde du cauchemar, la
Lyrica
Maison du vampire, la
Prédateurs, les

Encyclopaedia vampirica

Où sont passés les vampires ?

Rosario + vampire

Vampire la mascarade

Erzsébet Bathory
Gilles de Rais
La transmission du vampirisme
Le vampire de Düsseldorf
Vlad Tepes