Les chauves-souris


Introduction

Animaux nocturnes, vivant dans les lieux sombres et abandonnés, les chauves-souris inquiètent et fascinent. Objets de peur ou signes de bonheur, elles sont également devenues les icônes de la dérision et de l'obscurantisme. Créatures hybrides, elles évoquent les mystères et les métamorphoses. De mauvaise réputation, elles ont fréquemment été associées aux sorcières et aux vampires.


Les types de chauves-souris
et leurs caractéristiques générales

La chauve-souris, appelée aussi chiroptère, est le seul mammifère à avoir colonisé l'espace aérien. Le plus ancien fossile de chauve-souris date d'environ 50 millions d'années. Il vient de Messel en Allemagne. Les chauves-souris avaient une forme proche de celle qu'elles ont actuellement. Elles ont pu répondre aux variations climatiques par la migration ou l'hibernation. Il existe environ 4.500 espèces de mammifères. Les rongeurs en représentent la moitié, les chauves-souris le quart. En Europe on distingue une quarantaine d'espèces appartenant à quatre familles, essentiellement des microchiroptères insectivores. Les mégachiroptères habitent les tropiques et sont essentiellement des frugivores (fruits, fleurs et pollen).


Chauve-souris blanche du Honduras

Ils sont actifs au crépuscule et se dirigent grâce à leurs yeux et à leur odorat. Les microchiroptères sont insectivores (ou mangent de petites proies comme des grenouilles) ou nectarivores. Leur régime alimentaire est donc assez varié. Ils se servent de l'écholocation pour situer leurs proies la nuit venue. Le genre vampire, Desmodus rotundus, que l'on rencontre en Amérique du Sud se nourrit de sang. Les rhinolophidés (5 espèces vivent en Europe) émettent des ultrasons au travers d'appendices appelés "feuilles nasales". Au repos leurs ailes enveloppent leur corps. Les verspertilionidés (25 espèces vivent en Europe) possèdent un museau lisse sans appendices nasaux. Leurs oreilles ont un tragus (membrane intérieure) et au repos, leurs ailes sont repliées. Les minioptéridés (une seule espèce vit en France) constituent les plus importants groupements de chauves-souris habitant sous terre. Les molossidés (une seule espèce vit en Europe) se caractérisent par leur lèvre supérieure qui comprend 5 plis et des narines qui s'ouvrent vers l'avant. En France, on rencontre surtout le grand murin qui a une envergure de 350 mm. Le dessous de son corps est blanc. Il a de larges ailes et un avant-bras de 50 mm de long. On rencontre également la pipistrelle commune qui a une envergure de 240 mm pour un poids de 5 gr.

Pipistrelle commune
Oreillard

Les chauves-souris ont 5 doigts dont 4 pour l'aile. Elles pratiquent le vol battu, le vol stationnaire et éventuellement le vol plané. Elles peuvent atteindre 50 km/h, avec des fréquences de 10 battements d'ailes par seconde. Les chauves-souris dorment la tête en bas. Leurs membres postérieurs sont donc des organes d'accrochage, chaque orteil portant une griffe. Un blocage mécanique empêche les chauves-souris de tomber pendant leur sommeil et leur hibernation. Leur denture est pour la majorité celle de carnivores. La denture est un des principaux systèmes utilisés pour leur classification. La mâchoire inférieure s'ouvre largement pour une capture plus facile des proies. Leurs puissantes canines sont en majorité dominantes chez toutes les espèces. Les molaires sont de type broyeur.


Petite chauve-souris brune au réveil

La membrane alaire des chauves-souris a une surface très importante. Les ailes sont constituées de bandes élastiques, pourvues de nombreux vaisseaux sanguins importants, de fibres musculaires et de fibres nerveuses. Les ailes cicatrisent facilement et servent également à la thermorégulation. Les chauves-souris n'ont pas de poils sur les ailes mais leur corps est recouvert d'une épaisse fourrure. La tête et le museau sont en général nus. Le museau est pourvu de glandes secrétant un produit huileux, utile pour l'entretien de la membrane alaire. Des produits odorants servent aussi pour les relations sociales. Chez certaines espèces, les oreilles sont pourvues de tragus. Les spécialistes utilisent aussi les tragus pour déterminer les espèces.


Chauve-souris Guimbo de Guadeloupe


Le cycle de vie

Les chauves-souris dorment en général vingt heures par jour. Elles atteignent leur maturité vers trois ans. En Europe, elles hibernent en hiver (entre 3 à 5 mois) et certaines migrent. Elles vivent sur les réserves accumulées pendant l'été (jusqu'au 1/3 de leur poids). Pendant l'hibernation, toutes les fonctions sont au ralenti (une respiration toutes les 3 minutes). La température a baissé pour n'être qu'à peine plus élevée que celle du lieu d'hibernation. En mars-avril, elles se déplacent alors vers leur lieu de chasse et de procréation. La femelle donne naissance à un seul petit qui pèse près du 1/3 du poids de la mère.


Les mères reconnaissent leurs petits aux sons qu'ils émettent. Les chauves-souris utilisent le système d'écholocalisation pour chasser les insectes. La pipistrelle commune mange les moustiques et les moucherons qui volètent près des lampadaires. L'oreillard s'attaque quant à lui à des proies immobiles (papillons et insectes) sur les feuilles ou les murs. Certaines chauves-souris volent au ras du sol pour capturer de gros insectes. Le grand murin chasse au sol.

Les ennemis des chauves souris sont leurs parasites, les chats et l'homme (quelquefois les chouettes ou les fouines). Les hommes réduisent leur habitat et leur zone de chasse par l'utilisation d'insecticides, du déboisement et des rénovations ou destructions d'anciens bâtiments. En Afrique, la roussette est un gibier de choix. Les chauves-souris ont trois sortes de parasites : les nycteribiidés (diptères aptères suceurs de sang), les acariens (arthropodes suceurs de sang) et les trématodes (vers parasites du tube digestif). Les chauves-souris peuvent transmettre le virus de la rage.


La chauve-souris fantôme se nourrit d'autres chauves-souris


Les chauves-souris vampires

Cette espèce se nourrit exclusivement de sang. Elle a reçue son nom de " vampire " au 18ème siècle. Elle a été étudiée par l'écrivain et botaniste français, le Comte de Buffon. Celui-ci a établi des fiches sur de nombreuses espèces à partir de récits et témoignages d'aventuriers, sans forcément les voir de ses yeux. Il a emprunté le terme " vampyr " de l'allemand. Voici quelques données recueillies dans ses enquêtes : " Le vampire suce le sang des hommes et des animaux sans causer assez de douleur pour les éveiller… il a l'aspect hideux comme la plus laide des chauves-souris… Le vampire est aussi malfaisant que difforme, il inquiète l'homme, tourmente et détruit les animaux… ".

On rencontre les chauves-souris vampires en Amérique centrale et en Amérique du sud. Il en existe trois types. Le Desmodus rotundus est l'espèce la plus commune. Les deux autres sont le vampire à pattes velues (Diphylla ecaudata) et le vampire à ailes blanches (Diaemus youngi). Elles vivent dans les zones subtropicales, en plaine, en forêt et jusqu'à environ 1500m d'altitude. Elles se nourrissent du sang du bétail, des chevaux, des oiseaux, parfois des animaux domestiques comme les chiens. Elles vivent isolées ou en groupes jusqu'à 100 individus.Certaines chauves-souris se réfugient dans des troncs d'arbres creux pendant la journée. Ces trois espèces sont de petites tailles, le vampire commun mâle ne mesure pas plus de 9 cm (envergure totale de 35 cm) pour un poids de 35 grammes. Il vole à faible hauteur mais contrairement à la majorité des chauves-souris, il se nourrit au sol. Le vampire commun se sert de ses pouces en forme de crochet pour se déplacer au sol en bondissant. Des détecteurs de chaleur (capteurs infrarouges) situés autour de son nez lui permettent de trouver ses proies. La chauve-souris se pose tout près de sa proie endormie et s'en approche en silence. A l'aide de ses incisives supérieures triangulaires très pointues, elle perce la peau puis lape le sang qui s'écoule. Sa salive contient un anticoagulant. Le museau des chauves-souris vampires est plat ce qui lui permet d'accéder facilement aux plaies de ses proies. Elles ont un pelage ras et brillant, brun foncé sur le dessus. Leurs ailes sont noirâtres avec un dessous gris, blanc ou brun. Elles possèdent des oreilles triangulaires et n'ont pas de queue. La mère ajoute du sang régurgité à son lait pour nourrir son petit de deux mois. Le petit sera sevré vers 9 mois. Un vampire peut nourrir un congénère quand celui-ci revient infructueux d'une chasse. Il régurgite alors du sang à la demande de l'autre. Si le vampire ne trouve pas de sang au bout de 60 heures, il risque de dépérir. S'il arrive à échapper aux prédateurs (serpents, iguanes ou rapaces), il peut vivre jusqu'à 18 ans. Les problèmes de cohabitation avec l'homme augmentent du fait de la déforestation. Les chauves-souris vampires peuvent répandre la rage et décimer des troupeaux de bétails entiers. Certains pays d'Amérique latine tentent de vacciner les vampires contre la rage. Les chauves-souris ont pour habitude de se lécher entre elles pour renforcer les liens du groupe. L'individu vacciné pourrait alors transmettre le vaccin à ses congénères. Les vaccinations nécessitent de gros moyens financiers. Les scientifiques étudient particulièrement son anticoagulant, extrêmement efficace.

En 1988, les ossements d'une nouvelle chauve-souris vampire, baptisée Desmodus draculae (en l'honneur du Comte Dracula) furent trouvés dans une grotte au nord du Venezuela. Cette espèce semble s'être éteinte récemment. Les restes n'étaient pas minéralisés et furent trouvés en surface parmi ceux d'espèces toujours en vie de nos jours. Ces Desmodus draculae étaient 25 % plus gros que les vampires communs. De ce fait, cette espèce est aussi appelée " le vampire géant ". Ce sont eux que semblent évoquer les légendes anciennes de ces régions. La divinité maya, Camazotz, avait un aspect d'homme chauve-souris avec un nez pointu et de grandes dents et griffes. C'était une figure populaire et crainte des Mayas. Camazotz peut être traduit par " chauve-souris de la mort ". Il était considéré comme le serviteur de la Mort et le maître du monde souterrain. On retrouve ses représentations sur des stèles, des jarres, et des sculptures depuis le sud-est du Mexique jusqu'au Honduras.


Les mythes

" Dieu a créé l'hirondelle et le diable la chauve-souris. " (proverbe roumain)

Selon une légende de ce pays, la chauve-souris serait une souris, maudite pour avoir mangé le pain béni de l'Eucharistie. Dans la symbolique occidentale judéo-chrétienne, la chauve-souris était considérée comme un animal nocturne impur. La nuit évoquait le monde des ténèbres où l'homme évitait de s'aventurer. La chauve-souris était dérangeante de part son aspect, et méconnue. Elles ne suscitaient donc que peur et répulsion. Dans la religion catholique, les anges étaient représentés avec des ailes d'oiseaux, le diable avec des ailes de chauves-souris. La superstition voulait qu'on cloue ces animaux aux portes pour se préserver des mauvais sorts et du mauvais œil. Apparentées aux sorcières, on disait que celles-ci les utilisaient dans leurs recettes maléfiques. En Chine, elles ont été néfastes puis bénéfiques, de part leur nom, " Fu ", dont la prononciation signifie également " bonheur ". Elles sont aussi un ingrédient dans la médecine traditionnelle chinoise, sensée prolonger la vie.

De nos jours, la chauve-souris est devenue le symbole du personnage justicier de comics, " Batman ". On retrouve sa représentation sur son costume, ses gadgets et ses armes. Elle est aussi l'emblème de la ville de Valence et de la marque de rhum Bacardi. Selon l'imagerie populaire (et dans de nombreux films !), les chauves-souris, dérangées dans leur sommeil, s'accrocheraient aux cheveux ! Etant une créature nocturne, elles restent les compagnes du vampire et vivent dans des lieux abandonnés propices à ces derniers. Ceux-ci ont la faculté de communiquer avec les espèces animales de la nuit et donc de se rapprocher des chauves-souris. Le vampire, dans certains mythes, a la faculté de se transformer en loup mais aussi en chauve-souris.


Timbres américains


Conclusion

Les chauves-souris sont utiles car elles se nourrissent d'insectes. N'étant pas des rongeurs, elles ne s'attaqueront pas aux boiseries de vos maisons. De plus, leur fécondité étant limitée, elles ne risqueront pas de pulluler sous votre toit. Les spécialistes conseillent de préserver leur tranquillité et leur habitat. Toutes les espèces de chauves-souris présentes en France sont d'ailleurs protégées par l'Arrêté Ministériel du 23 mai 2007 (relatif à la protection des mammifères selon l'article L.411-1 du Code de l'Environnement). Depuis 1979, au niveau international, des arrêtés visent à protéger leurs gîtes de reproduction et d'hibernation. Dans l'imaginaire, elles restent associées aux forces de la nuit mais en réalité, ce sont des animaux tout à fait inoffensifs.


Une chauve-souris
La chauve-souris
Les chauves-souris

Peluches chauves-souris réalistes
Pins chauves-souris
Timbres chauves-souris Afrique du Sud
Timbres chauves-souris Vanuatu

L'année de la chauve-souris