La porphyrie


Contexte

La porphyrie est une maladie peu connue du grand public et dont les symptômes sont souvent difficiles à diagnostiquer. Je vais vous la présenter ci-dessous dans la limite de mes connaissances. Cette maladie congénitale du sang a de nombreux symptômes ayant pu donner naissance à la légende des vampires.


Présentation

La porphyrie est une maladie sanguine héréditaire, caractérisée par la formation de quantités massives de porphyrines. Les porphyrines sont des molécules impliquées dans le transport de l'oxygène dans le sang. Certaines crises peuvent être provoquées par des intoxications (prise de médicaments ou d'alcool). On distingue principalement trois types de porphyries :

- La porphyrie chronique (ou " maladie de Günther ") se manifeste dans l'enfance et persiste à l'état adulte sous forme d'éruptions cutanées bulleuses sur les régions du corps exposées au soleil. Elles s'accompagnent souvent de lésions diverses.

- La porphyrie cutanée, qui ressemble à la précédente mais sans lésions et peut apparaître à l'âge adulte.

- Les porphyries aiguës, qui se manifestent par des douleurs abdominales, des troubles nerveux et psychiques.

Cliquez ici pour voir les lésions cutanées d'une porphyrie chronique
(attention : photo médicale pouvant choquer)


Symptômes et comparaison avec le vampirisme

Symptômes

Réalité médicale
Mythe vampirique
Hypersensibilité à la lumière
Le patient est allergique à la lumière du soleil. S'il y est exposé, il risque de graves éruptions cutanées. De plus, sa peau a beaucoup de difficulté à se régénérer, les éruptions laissant souvent des cicatrices permanentes
Le vampire ne peut sortir en plein jour sous peine d'être brûlé et même réduit en cendres
Troubles neuropsychiatriques
Les patients peuvent être confus et irritables, et même violents, atteints d'hallucinations et de délire
Les victimes d'un vampire changent peu à peu de comportement. Elles deviennent détachées de la réalité puis irritables et finissent par attaquer leurs proches
Pilosité surabondante
Elle peut survenir notamment au niveau des cicatrices laissées par les éruptions cutanées
Jadis, une personne ayant les sourcils qui se rejoignaient était jugée maudite. Dans le roman de Bram Stoker, Dracula a les paumes velues
Erichrodontie
Dans certains cas, les dents et les gencives de personnes atteintes se déforment et sont colorées d'un rouge brunâtre. Leurs dents paraissent alors proéminentes. Les lèvres et l'urine des malades sont également d'une couleur pourpre
Les vampires ont de véritables crocs
Convulsions et faiblesse musculaire
Pouvant aller jusqu'à un début de paralysie
Les victimes du vampire sont affaiblies par la perte de sang. Le vampire, quant à lui, semble paralysé lors de son repos diurne
Purifier le sang
La saignée veineuse était utilisée pour soulager les malades. On retirait un demi-litre de sang par semaine que l'on compensait par une transfusion. Dans les temps plus anciens, on faisait boire du sang animal au malade
Dans les traités historiques, on trouve de nombreux cas où les victimes devenues vampires mordaient à leur tour leurs proches pour boire leur sang
Allergie à l'allicine
Composant chimique qui agit sur plusieurs enzymes du foie, présent dans l'ail. Une personne atteinte de porphyrie voit ses symptômes décuplés après absorption de quelques gousses
Le vampire est allergique à l'ail. Il ne peut en consommer sous peine d'un empoisonnement. Comme il ne supporte même pas son odeur, c'était la protection que privilégiaient les villageois contre lui et toutes sortes de mauvais esprits


Conclusion

Il est probable qu'à une époque où les connaissances médicales étaient limitées, une telle maladie ait pu donner lieu à des histoires de vampires. Les gens ne comprenaient pas l'apparition de tels symptômes chez leurs proches. Le malade, voyant son visage changer d'apparence, pouvait facilement se croire abandonné de dieu. Cela pourrait également expliquer la répulsion caractéristique des vampires pour les miroirs et les objets religieux.

Loups-garous et vampires
La paralysie du sommeil